HISTORIQUE du BOIS D'ÉCOS

HISTORIQUE du BOIS D’ÉCOS
QUELQUES renseignements concernant l’historique du Bois d’Écos,
communiqués par Dominique Monfilliâtre.
Le bois d’Écos appartenait à la famille Monfilliâtre).
En 1978, madame Aubert, fille de Maurice Monfilliâtre, mort à Douaumont en 1916,
se charge de mettre en vente ce bois.
Le bois est divisé en lots et la vente de ceux-ci est exposée à la foire de Paris. Une partie des lots sont achetés par des « visiteurs » de la foire, une autre partie est achetée par des habitants de la région, (CETAS: promoteur).
La vente a été effectuée par l’étude de Maître Paul Jouyet, père de Maître Michel Jouyet

QUELQUES DÉTAILS en plus

A) Bernard Taillieu Maire jusqu’en 2008

– Contrairement à ce qui a été dit quelques fois, le bois ne comportait pas de marnières,
seulement quelques affaissements ont été constatés il y a quelques années …
Propriétés des: Caignet, Mermillot, Clémentel et quelques autres (Réparations effectuées sous Catastrophe Naturelle)…
– En ce qui concerne les inondations de terrains; l’assainissement en traverse a été effectué en 2007 dans la partie « basse du bois »: Chemin de la Croix Bidoux ,
– Philippe Caignet, président du bois à l’époque, a demandé de lancer un vote
pour ou contre l’assainissement autonome. L’assainissement autonome a été choisi sous la directive et le contrôle du SPANC, certains ont dû faire effectuer des travaux au niveau de leurs fosses septiques.
– Même époque pour l’installation de nouveaux lampadaires
– Construction de butes par l’entreprise L’Espagnol, pour les amateurs de cross à vélo …
– Transfert du stade de foot à la Mairie, contre l’entretien de celui-ci

B) Michel Jouyet Maire depuis 2008

– Michel Jouyet, alors devenu Maire à la suite de Bernard Taillieu, n’a pas pu faire effectuer l’assainissement en traverse dans la « partie haute »: Chemin du Hallot et le reste, pour une raison de coût. En effet, compte tenu, d’une part, d’un montant élevé de plus de 650 000€ et d’autre part, surtout du désengagement de l’État, ces travaux n’étant plus subventionnés (à hauteur de 30 % comme par le passé). Pour autant des travaux d’assainissement ont été réalisés (Chemin du Hallot, Chemin du Poirier et Place des Genêts) et enfin la réfection du Chemin du Fossé Robert.

– Les présidents: LOVITCH, CAIGNET, JASMIN (momentanément, suite au décès de Philippe Caignet), KOLOD, MOULIN, QUÉMÉNER et RENAUD

                                                                                                  JJacques Gauthier